Tout peut Changer, et si les Femmes comptaient à Hollywood ?
Pays :
US
Année :
2020
Genre :
Documentaire, Evénement
Date de sortie :
19/02/2020
Durée :
1 h 37
Réalisateur :
Tom Donahue
Acteurs :
Geena Davis, Meryl Streep, Chloë Grace Moretz, Sharon Stone
Version :
VO

Séances

Tout peut changer est un documentaire qui révèle ce qui se cache derrière l’une des aberrations de l’industrie du cinéma américain : la sous-représentation des femmes à Hollywood.
Le réalisateur Tom Donahue met en avant des décennies de discrimination à l’égard des femmes derrière et devant la caméra, grâce notamment à une méthode inédite d’étude des données chiffrées, avec, à l’appui, des centaines de témoignages accablants.
Plus important encore, le film cherche et propose des solutions qui vont au-delà de l’industrie du cinéma et bien au-delà des frontières américaines, à travers les témoignages de nombreuses voix d’Hollywood, dont Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore, Geena Davis, également productrice exécutive du film ; pour mettre en exergue ce qui peut et doit changer.

Le film cherche et propose des solutions qui vont au-delà de l’industrie du cinéma et bien au-delà des frontières américaines, à travers les témoignages de nombreuses voix d’Hollywood, dont Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore, Geena Davis, également productrice exécutive du film ; pour mettre en exergue ce qui peut et doit changer.
Ciné-Média

On ne peut pas reprocher au réalisateur, Tom Donahue, de ne pas être un cinéaste militant et surtout de ne pas s’être renseigné sur le sujet. Une palette de très grandes comédiennes, réalisatrices, productrices (Meryl Streep, Cate Blanchett, Nicole Kidman, Jessica Chastain, Shonda Rhimes, Ellen Pompeo, Sandra Oh, Rashida Jones, Patty Jenkins, Reese Witherspoon…), vient nourrir un constat accablant d’un cinéma qui pratique la discrimination à tous les étages de sa fabrication.

Le cinéaste alterne son propos d’une série d’extraits de longs métrages, qui viennent largement illustrer la représentation des femmes sur le grand écran, confinées à des objets sexuels, là où les hommes endossent des rôles de super-héros.

Naturellement, dans le choix des films, le cinéaste ne se trompe pas, plongeant jusque dans des dessins animés des productions Disney. Même si le cinéma américain ne se réduit pas à ces quelques extraits, la grande réussite du documentaire de Tom Donahue, est à la fois de donner la parole à des visages emblématiques du cinéma, mais aussi à celles qui œuvrent dans l’ombre. Les productrices, directrices de chaînes de télévision américaines, responsables du marketing, qui doivent se battre d’autant plus pour faire respecter leurs décisions.
Plus d’un an après la fondation du mouvement « Me Too » et la signature, en France, de la charte 50/50 pour 2020 (elle vise à développer la parité et la diversité dans les festivals de films), Tout peut changer dresse un constat effarant : la sous-représentation des femmes à Hollywood, pourtant connue et déjà dénoncée, persiste depuis des décennies, et ce malgré une industrie qui paraissait vouloir changer les choses (notamment en sortant des films forts comme Wonder Woman, Thelma et Louise, ou encore La Reine des Neiges).

Découvrez la Fondation Geena Davis Institute on Gender In Media, qui établit de manière chiffrée l’incroyable différence qu’Hollywood établit entre les hommes et les femmes.

Comments are closed.